Etsy propose des City Guides pour soutenir les artisans locaux

tourisme-etsy-mode

Après les différents scandales qui ont agité l’industrie du textile, de plus en plus de marques vestimentaires mettent en avant l’origine de leurs produits. Pour encourager ses clients à consommer local, le site de vente en ligne Etsy va encore plus loin en lançant ses City Guides, conçus en collaboration avec les guides de voyage On the Grid.

Répertorier les artisans locaux dans des guides communautaires

Véritable plateforme communautaire, Etsy propose à ses membres de vendre et d’acheter des objets qu’ils fabriquent ou chinent. Si ce site permet de mettre en relation des passionnés de vintage et de Do It Yourself du monde entier, il aspire aussi à faire découvrir à ses utilisateurs les artisans de leur région. C’est la raison pour laquelle Etsy a lancé l’année dernière ses City Guides, qui répertorient les boutiques dans plusieurs grandes villes : San Francisco, Toronto, Montréal, New York… La première édition était uniquement disponible en version papier, et c’est face à son succès qu’elle se décline désormais en version web. Ainsi, les membres de la communauté peuvent directement consulter la liste des boutiques sur un site dédié, peu importe où ils se trouvent.

soutien-artisans-locaux-etsy

Améliorer la visibilité des commerces locaux

Pour l’instant, seules les villes de Philadelphie, Los Angeles, Chicago et Austin font partie des heureuses élues à être référencées dans le guide. Pour chaque ville, Etsy référence les boutiques sous forme de fiche en les agrémentant d’une courte description et de photos. Le design du site reprend celui des guides On the Grid, en reprenant le code couleur d’Etsy. De cette façon, le site des passionnés de vintage témoigne de son soutien aux  commerces locaux en leur offrant une visibilité hors pair. En effet, Etsy compte près de 21,7 millions d’acheteurs actifs sur la plateforme, ce qui constitue une audience potentielle très intéressante pour les boutiques. Au travers de ce projet, le site renforce aussi la proximité avec les membres de sa communauté en partageant des bons plans en accord avec leurs valeurs et leurs goûts. Ces derniers ont alors l’occasion de rencontrer les artisans et commerçants qui proposent des articles sur le site.

soutien-commerce-local-etsy

Encourager les rencontres réelles plutôt que les virtuelles

S’il est vrai que de plus en plus de consommateurs réalisent leurs achats en ligne, le fait de se rendre en boutique permet souvent de mieux se rendre compte de l’aspect de l’article… et ainsi d’éviter les mauvaises surprises ! Et cela vaut d’autant plus pour les vêtements. Rien ne vaut un essayage pour se rendre compte du tombé d’un tissu et du rendu de la coupe. Non seulement le site permet de soutenir l’économie locale, mais il permet aussi aux clients d’éviter le renvoi de leur produit… qui n’est pas toujours possible sur ce type de plateforme. En plus de valoriser les vendeurs présents sur son site, Etsy répertorie des lieux plus “lifestyle” tels que des cafés, musées, galeries et même des espaces de co-working. Consciente des intérêts de sa communauté, la plateforme leur propose un guide tout-en-un pour profiter de leur ville ou des lieux qu’elle visite. Autant vous dire que nous attendons avec impatience que ces guides se développent en Europe ! D’ailleurs, il pourrait être intéressant que les membres de la communauté puissent à leur tour donner leur avis sur les lieux proposés, afin de re-créer un lien avec le site et de renforcer l’effet de bouche-à-oreille.

Dans la même volonté de faire découvrir une ville, la plateforme communautaire de location et réservation de logement Airbnb propose à ses membres de partager des photos et commentaires sur les lieux à visiter par quartier. Si cette initiative concerne uniquement les lieux à visiter, comme les Champs Elysées, on pourrait facilement imaginer qu’elle mette en avant les commerces de proximités, cafés et autres lieux qui font partie de la vie locale.  

 

À lire sur le même sujet :

 

Vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter du Marketing Utile ? C’est par ici !