Getty Images réinvente son Watermark !

Le Watermark ? Mais si, c’est un filigrane, un logo du propriétaire de l’image qui prend toute la place dessus ! Et ben Getty Images, la banque d’image que toutes les agences connaissent a décidé, en 2012, de revoir ses propres Watermark. Vous me direz qu’il n’y a rien d’extraordinaire, sauf que désormais il a toute son utilité.

Les watermark : contraintes obligatoires

Les banques d’images utilisent le watermark pour éviter que les internautes se servent illégalement de leurs photos. Un mal utile, nous sommes bien d’accord mais le watermark s’avère souvent être contre-productif pour de nombreux utilisateurs. Situé en plein milieu du visuel, il devient un obstacle pour visualiser l’image sélectionnée sans la déprécier. L’internaute est alors confronté à 2 choix : acheter avec l’espoir que la photo est telle qu’il l’imagine ou abandonner l’achat, frustrant non ? Getty Images s’est ainsi attaqué à ce problème “marquant” en créant un Watermark nouvelle génération.

Transformer une frustration en service utile

Avec son agence R/GA, Getty Images a proposé un filigrane plus discret et utile. Commençons par son emplacement. Au lieu de se situer en plein milieu d’une photo, là où les détails sont souvent concentrés, le nouveau Watermark s’est déplacé sur le coin droit de la photo. Place au design maintenant : le logo Getty, que tous ceux qui ont déjà fait une recherche d’image digne de ce nom ne peuvent plus voir en peinture, a été remplacé par un bloc épuré et plus discret à la manière d’une pop-in informative ou des étiquettes associées aux oeuvres des galeries… Il contient désormais 2 informations très utiles : un URL court donnant un accès direct et rapide à la photo et le nom de l’auteur de la photographie. Un moyen beaucoup plus pratique de retrouver la page de la photo qui nous intéresse ! Avec ce nouveau design, Getty Images valorise et donne ainsi davantage de crédit aux artistes.

Description du nouveau Watermark

Plutôt que créer une campagne de publicité, la stratégie de Getty Images à changer son filigrane s’est révélée bien plus efficace et moins onéreuse. La perception froide et exclusive qu’était la marque au travers de son ancien Watermark ne l’est plus. Son image devient désormais plus sympathique et en retrait, laissant place à une meilleure perception de l’oeuvre que de la marque. Une idée finement réussie qui augmente la contribution des artistes puisque leurs travaux rendent plus attractive la bibliothèque de Getty. Une bonne leçon pour faire d’une contrainte une opportunité utile. D’ailleurs, certaines marques ont également repensé l’utilité de leur étiquette : inspiration à suivre du côté de British Airways ou dans le secteur du vin.