La santé, c’est dans la poche avec Que Choisir

cosmetiques sante que choisir

Pour accompagner ses lecteurs au quotidien, le magazine Que Choisir propose un guide imprimable des substances indésirables dans les produits cosmétiques.

Un guide Que Choisir des produits indésirables

Depuis 1951, l’UFC Que Choisir est l’une des plus importantes associations de consommateur en France. Depuis plusieurs années déjà, elle accompagne les français dans le choix de leurs produits cosmétiques, en publiant (entre autre) des listes de produits jugés dangereux, allergènes ou cancérigènes. Des listes qui répondent assez légitimement aux interrogations des consommateurs sur les marques omniprésentes dans leur vie.

Pour donner à son audience tous les moyens pour éviter de se tromper lors de son achat de cosmétiques, Que Choisir propose désormais un guide de poche des produits indésirables, à imprimer et emporter partout avec soi. Un format pratique et très synthétique, pour ne plus risquer de faire le mauvais choix.

Changer de format pour être plus utile

Avec ce guide de poche, l’initiative de Que Choisir est particulièrement maline, tout en étant très peu coûteuse. Il s’agit en effet simplement de modifier le format d’un contenu déjà existant afin de le rendre plus pratique et plus utile pour les consommateurs. On pourrait alors imaginer que cette pratique tende à se généraliser pour Que Choisir, mais aussi pour les autres médias liés à la consommation tels que 60 millions de consommateurs, ou encore On n’est pas des pigeons. On pourrait également imaginer que l’association développe en complément de ses applications existantes une application recensant tous les produits indésirables par catégorie, à l’image de l’application Noteo qui permet aux utilisateurs d’évaluer et/ou consulter qualité d’un produit en fonction de sa composition ou de ses conditions de production..

La question des produits indésirables est en effet une préoccupation croissante qui va au delà du marché des cosmétiques. On repensera notamment à l’idée de ce restaurant hongrois, qui avait pris le parti d’afficher clairement sur sa carte les produits allergènes présents dans ses plats. Ne pourrait on pas voir là l’occasion pour une enseigne de distribution telle que Bio c’bon, attentive à la santé de ses consommateurs, de revoir son étiquetage en magasin ? Le principe des pictogrammes signalant les différents allergènes présents dans les produits semble ici très facilement déclinable, à moindre coût, pour faciliter l’expérience d’achat des clients des supermarchés.

Cette Little Uzful Idea nous est proposée par Julien, et on l’en remercie !

A lire sur ces sujets

Aromazone (r)assure grâce à la visite virtuelle
The Fader offre une plongée dans l’histoire

Vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter du Marketing Utile ? C’est par ici !

One Comment

Laisser un commentaire

(*) Obligatoire, Votre email ne sera pas publié